Subconcient

Je trouverais amusant de vous conter un souvenir enfoui. Comme tous les enfants, nous faisons le tri, des traces appartenant au passé. La sélection permet l’accès à la mémoire présente. Nous allons partir à la découverte de mon subconscient, c’est la seule partie de nous, qui n’oublie pas. Le retour dans le monde de l’enfance.

J’ai toujours su que mon regard pouvait voir au travers les murs, les coins les plus éloignés. La pensée d’un objet sorti de son contexte et remis à la bonne place, prendrait tout son sens, si j’arrivais à le fixer. La réflexion sur l’impact du temps, pouvait apporter un éclat à cet objet, jouer l’ambiance avec l’orientation des rayons lumineux. Quand on est petit, on voudrait faire le tour du monde, et figer ces instants là.

Un jour. Le jour ou toutes les fillettes de mon âge recevaient une gourmette, un stylo plume ou encore une bicyclette. Moi… mon cadeau était une boite noire ! Très compact, rectangulaire, noir et métallique. Il y avait bien une pochette pour la ranger, mais…. cette boite avec sa pastille rouge, son bouton rugueux. Que voulait-on que j’en fasse ? Il y avait bien une cordelette en inox, souple comme un bracelet. Il pesait bien son poids avec cette petite boite attachée. Mon grand-père me dit soudainement, avec le sourire au coin des lèvres : « Passes ton doigt ici !» Je m’y été attelée directement et… d’un mouvement rapide la boite s’était agrandi, laissant apparaître un objectif, et un viseur. La satisfaction pouvait se lire sur mon visage. J’avais neuf ans et je venais de recevoir mon premier appareil photo. Un agfa pocket automatic.

Je pouvais enfin capturer le temps.

Magalie Zarcone

Leave a Reply